PIKINE   BIZ.  COM

LA VOIX DE LA BANLIEUE

SOCIETE

view:  full / summary

pikine roi des arenes

Posted by PIKINITE on July 29, 2018 at 5:40 PM Comments comments (0)

souvenons nous de Makouradia gueye pikine

Posted by PIKINITE on April 7, 2018 at 10:35 PM Comments comments (0)

http://www.pikinebiz.com

Marcel Xavier Venn

5 avril, 08:16 ·

SOUVENONS-NOUS DE : MAKHOUREDIA GUEYE

Né en 1928 à Pire où il a débuté ses études, Makhourédia GUEYE a suivi sa famille dans ses pérégrinations avec de se fixer à Thiès. Il obtint son certificat d’études avant d’apprendre, très jeune, la comptabilité. Puis, il décroche un contrat pour le Mali. Avant de prendre sa retraite dans cette profession en 1983, il a longuement séjourné dans le pays d’Amadou Toumani TOURE, notamment dans la ville de Kati, où a commencé sa vie artistique en créant l’Idéal jazz, qui a animé des soirées entre Mopti, Ségou, Gao, Bobo Dioulasso et Sikasso. Comme instrumentiste, il a joué la guitare, la batterie, le banjo, l’accordéon, la trompette avant de choisir définitivement le saxophone. Avec Bira GUEYE, il a créé, en 1950, le groupe Harlem Jazz, un groupe qui jouait de la valse, du tango, du paso, du boléro, de la biguine, de la morna, du boogie-woogie…

Rentré au Sénégal, il s’est fait découvrir dans la comédie à travers la pièce « Tere-tere mu të » (plus connue sous l’intitulé : « Opération xamb »), reprise en 1980 par la troupe « Daaray Kocc ». Mais Makhourédia GUEYE a tiré son nom d’une pièce radiophonique à grand succès populaire en 1964, à l’Office de radiodiffusion du Sénégal (Ords, ancêtre de la Rts). Intitulée « Makhourédia GUEYE, chauffeur de taxi », avec des acteurs comme El Hadj Mor MBAYE et « Rassikhona » (Badara DIOP), elle retraçait le quotidien social sénégalais de l’époque et les tribulations d’un père de famille nombreuse confronté à la difficile équation de la dépense quotidienne. Le cinéma a aussi profité de ses talents. En effet, sous la direction de feu SEMBENE Ousmane, il a joué dans les films « Le Mandat » en 1968, aux côtés de Younouss SEYE et Isseu NIANG, « Xala » (1974), avec Douta SECK et « Ceddo » (1976). On l’a aussi retrouvé dans « Hyènes » de Djibril DIOP Mambéty (1992).

Il a commencé le théâtre dans le groupé Yewu, mais sa renommée s’était déjà faite sur les hippodromes. Connu alors à Louga sous le nom de Petit GUEYE, il était l’un des meilleurs jockeys de l’Afrique occidentale française ancienne (Aof).

Avec la disparition de Makhourédia GUEYE (de son vrai nom Mamadou GUEYE), dans la nuit du Samedi 5 au Dimanche 6 avril 2008, à l’âge de 84 ans, aprés une longue maladie, c’est l’ensemble du monde culturel qui est éploré. En effet, plus célèbre dans le théâtre, l’artiste n’en est pas moins un musicien et un acteur de cinéma. Ce, pendant plus d’un demi-siècle. Celui qui se plaisait à répéter qu’il a débuté sa carrière théâtrale en 1945 avait le don, en compagnie de son inséparable ami, Oumar BA alias Baye Peulh, de faire rire le public à gorge déployée, tout en touchant du doigt les tares de la société sénégalaise.

Selon Pape Demba NDIAYE, directeur artistique de la troupe Daaray Kocc, « Makhourédia GUEYE était un homme de bien, un grand artiste. Entre lui et la troupe, c’était une longue histoire d’amour. Au début des années 80, quand la troupe venait de naître d’une scission de Jamoney Tey, il avait déjà pris sa retraite. C’est avec la formation de Daaray Kocc qu’il est revenu sur les planches. Les artistes expérimentés étaient à Jamoney Tey, alors que Daaray Kocc était formée de jeunes de la trempe de Moustapha DIOP, Cheikh Tidiane DIOP et Babou FAYE etc. Et, c’est pour avoir un homme d’expérience, pétri de théâtre que nous avions fait appel à lui, pour qu’il vienne encadrer la troupe. C’est le téléfilm « Opération Xamb », où il tient le rôle principal, qui a relancé sa carrière. C’est aussi le premier grand succès de la troupe. Il disait : « Entre Daaray Kocc et moi, c’est jusqu’à la mort, et à ma mort, que Daaray Kocc m’emmène à Touba pour m’y enterrer ».

Il suffisait de les apercevoir ensemble pour être pris d’un fou rire. Depuis une trentaine d’années, ces deux vieillards devenus inséparables provoquent l’hilarité chez tous ceux qui ont eu l’occasion de regarder leurs sketches, leurs pièces à la télévision ou leurs spots publicitaires. Ils se sont connus en 1976, à l’Asecna où ils travaillaient. Makhourédia GUEYE y était comptable, alors que Baye Peul, après une carrière militaire, y servait comme chauffeur. C’est là qu’est née leur complicité. Si bien qu’après la mort du premier, le second a annoncé qu’il arrêtait le théâtre.

Il est parti après avoir visité tous les compartiments de l’art sénégalais (musique, théâtre et cinéma). Seulement, il est à déplorer qu’il soit mort sans assistance. Un sort qu’il partage avec nombre d’artistes du pays qui, après avoir égayé et éduqué les populations, ont disparu dans l’anonymat et le dénuement.

Le décès de Makhourédia GUEYE repose encore, avec acuité, le problème de la finde carrière tragique des artistes sénégalais. En effet, après avoir égayé et éduqué le peuple, ils meurent souvent dans le dénuement le plu total. Les exemples de Laba Sosseh, Ndiaga MBAYE, Aminata FALL, Isseu NIANG, Doudou SOW, etc. sont encore vivaces dans nos mémoires. Peut-être que le Prix « Makhourédia GUEYE », institué en 2004 par le label « Malèye production », sera plus appuyé afin de redynamiser le théâtre populaire

#ECLAIRAGE_DJIDA_THIAROYE_LER_NAGNE#

Posted by PIKINITE on July 15, 2017 at 11:50 AM Comments comments (2)

grâce aux investissement dans le domaine de l'éclairage public initié par le Maire Dr Cheikh DIENG, la commune de Djida Thiaroye Kao fait partie des communes les mieux éclairées du Sénégal. Realisations:

- 8 panneaux solaires installés dans les cimetières de thiaroye

- équipement et installation de panneaux solaires dans les mosquées de djida thiaroye kao

- investissement de 20 millions par ans pour le changement du réseau électrique en qui était depuis plus de 10 ans dans un état de détérioration très avancé.

- lancement de l'opération : NA DJIDA LERR cette en avril 2017

- achat de pièces de rechanges d'une valeur de 17 millions depuis 2015.

source pikine thiaroye djida .

YA T' IL UN AUTRE BABOYE DANS L'ARENE ????

Posted by PIKINITE on June 28, 2017 at 10:10 PM Comments comments (0)

Il fait partie de ce genre de lutteurs qui ont ébahi l’assemblée à travers des prestations haut en savoir-faire, en dextérité et dévotion. Armé de courage, il a su venir à bout des adverses les plus coriaces. Balla Beye 2 ou Baboye, c’est ce jeune enfant de Pikine, Halpulaar, qui a conquis les cœurs des amateurs avec son attitude de « Mbarodi », un vrai lion. COURAGEUX , VELOCE , ENGAGE ET TECHNIQUE : DOU MEUSEU DAWE TOUJOURS EN ATTAQUE...   LE LION DE PIKINE WE GONNA MISS YOU .

APR THIAROYE DJEDDAH KAO : MALAL DIAALO THE FUTURE ....

Posted by PIKINITE on June 3, 2017 at 7:15 PM Comments comments (0)

La commune de Djeddah thiaroye kao a toujours eu son député , premier poids électoral de l'arrondissement de dagoudane , et 3eme sur le plan départementale après keur massar et mbao , alors pourquoi les responsables dudit département essayent de nous éradiquer avec leur lobbys

Ensemble nous prendrons les dispositions après la publication des listes . La population de Djeddah thiaroye Kao reste et demeure convaincue de porter leur choix , notre choix en la personne de Malal Diallo Pithi , l'homme de terrain qui peut tout seul apporter un surplus considérable à pikine en particulier et pour l'A.P.R en général .

Sacrifier Malal diallo c'est sacrifier les chances de BBY à Djeddah thiaroye et pikine et ce sera la défaite assurée

Affaire a suivre nak ...APR 

10 millions de francs Mouhamed Moudjtaba Diallo , 5 millions Mame Diarra et autant Ndombour SENE

Posted by PIKINITE on June 3, 2017 at 2:30 PM Comments comments (0)

10 millions de francs à Mouhamed Moudjtaba Diallo , 5 millions à Mame Diarra et autant à Ndombour SENE qui s’est distingué au même concours en 2015 . C’est la récompense du chef de l’Etat aux lauréats du concours international de récitations du Coran. Le Président Macky Sall a également offert des billets pour la Mecque aux parents et encadreurs des lauréats. Leurs instituts ou daras vont aussi se partager u

REMISE DE DON FAITES PAR PIKINEBIZ , INC

Posted by PIKINITE on June 2, 2017 at 9:50 PM Comments comments (0)

Remise de don au nom de Pikinebiz au centre de formation et d alphabétisation des sourds de PIKINE. Merci grand Youssou pour le matériel. Dame et Bocar pour la disponibité en avant.

KADDUG DIASPORABI PAR DAME BABOU ..

Posted by PIKINITE on May 29, 2017 at 11:25 PM Comments comments (0)

LA POPULATION SENEGALAISE SE SENT TRAHIE : PAR SELBE LINGUERE DIOUF .

Posted by PIKINITE on May 29, 2017 at 11:10 PM Comments comments (0)

La Sincérité a été pour moi, une fraternelle compagnon , tout le long de mon parcours Politique.

Elle est aussi, une Marque de Dignité, une affirmation de la supériorité de L'homme devant ce qui lui arrive.

Il n'existe pas de Bonheur plus grand que la Vérité, de Malheur plus grand que le MENSONGE.

LA population Sénégalaise se sent trahie .

Victime d'une démagogie à laquelle elle a voulu croire pour les élections législatives de 2017.

Une Opposition qui s'éclate en l'air uniquement pour des problèmes d'intérêts Cripto personnels.

Le Peuple Sénégalais ne mérite pas LE MANQUE DE SÉRÉNITÉ ET DE CONVERGENCE qui Divise CES LEADERS DE L'OPPOSITION SÉNÉGALAISE.

LE MASQUE EST TOMBÉ ET C'EST À VOUS , PEUPLE SÉNÉGALAIS DE JUGER.

 

Ndeye Selbé Linguère Diouf

SG du PARTI GPTS ( GÉNÉRATION POSITIVE TAXAWU SÉNÉGAL )

L'Afrique n'est pas pauvre, mais on l'appauvrit. : BY PROFESSEUR DJIBY DIAGNE USA .

Posted by PIKINITE on May 17, 2017 at 2:25 PM Comments comments (0)

Et l'Afrique Aussi!

Nous allons progressivement sortir des sentiers battus, si et seulement si les politiques publiques changent et les politiques economiques qui sous-tendent l'environnement des affaires, sur lesquelles s’adossent les investissements prives changent aussi pour etre plus inclusives.

L'Afrique n'est pas pauvre, mais on l'appauvrit.

La pauvrete n’est pas un acquis mais un long processus forge au plus haut des instances dirigeantes ou les acteurs, une fois arrives au sommet ferment toutes les portes et donc toutes les opportunites aux eventuels pretendants (leur concurrence), quitte a les reduire au silence.

Si les institutions politiques en place incitent a la productivite dans tous les secteurs, les institutions economiques s'en suivraient, et il n’en serait que mieux pour l’economie du pays, dans le long terme, et du bien etre de tous les citoyens. Mais ne soyons pas pessimistes, pour autant, au vu de ce qui se passe sous nos cieux avec nos institutions et comment elles sont concues ou cousues, pour certains, pour ne favoriser qu'une infime minorite.

Loin d'etre un specialiste sur la question, mais quand on entends parler de croissance en Afrique, ou de projection de croissance etalee sur des decennies, on n'en deduit pas automatiquement que ce sont tous les pays africains qui sont inclus. Seuls ces pays la qui ont deja jetes les bases de la croissance durable et par voie de consequence du developpement durable, seraient concernes. Dans ces pays ou existe la democratie, au sens large, qui est batie sur des institutions inclusives pluralistes et ou regne un etat de droit, avec un parlement qui existe et fonctionne pour la defense et la sauvegarde des seuls interets du peuple.

Certains pays anglophones sont bien partants sur cette liste. Alors que ces autres pays africains qui croulent sous le poids de la l'autoritarisme de leur dirigeants (politiques et affairistes), aux commandes de l'apparatus politique et aux controles des leviers economiques, se partageant les seuls moyens de production de l’Etat, il leur serait tres difficile de prendre ces pistes de croissance, ou a meme de les maintenir sans voir des symptomes de divergences et de dislocation emerger par l’entremise d'autres groupes internes qui vont se disputer le pouvoir et les richesses, qu'ils accaparent au detriment du reste. Car la plupart des etats africains portent en eux les germes de leur propre faillite, que l'on occulte souvent lorsque nous posons les questions developpement ou du retard economique, technique, technologique de l'Afrique.

Est ce que nos dirigeants ne refusent-ils pas que leurs pays se developpent? Regarder un peu le retard des pays est-europeens compare a leurs voisins de l’Europe occidentale. Ou encore posez-vous la question pourquoi la revolution industrielle s’est passée en Angleterre et pas ailleurs en Europe ou dans le monde?

Le retard du continent fait couler beaucoup d’encre, et fait naitre des theories dans tous les milieux academiques, au niveau des ONG et aupres des organismes internationaux qui inventent et reiventent des formules qui n’ont jusque la jamais fonctionne. Nous avons souvent tendance a imputer ce retard a l'ignorance, la culture ou a le mettre sur le dos de la geographie. Mais il n'en est rien.

Le suppose retard de l’Afrique ce sont les politiques extractives aussi impopulaires qu’elles soient, mais, helas, pratiquees depuis des siècles et relayees et repris- et a meme d’etre recreer, aux regimes dirigeants, qui se drapent des oripeaux de democratie des leur prise de pouvoir, et qui finissent par toujours installer les memes politiques extractives dans ses facettes diverses et variees.

La stagnation economique et sociale de la terre-mere est aussi ,en partie, due a la corruption de ses elites politiques, en toute impunite. Ce sont aussi ces politiques publiques ou privees decretees ou concoctees sur dose par les instances internationals pour la sortir de son soi-disant retard, mais qui sont favorables seulement au parti-dirigeant et aux collaborateurs de ce dernier. Ce qui maintient l'Afrique dans l'etat actuel ou elle se trouve; et cela ne changera pas de sitot, et risque de se perpetuer, comme cela l'a ete, d'ailleurs, depuis des decennies d'independance.

C’est aussi la peur de la creation destructive, de l’innovation technologique, du changement des politiques en inadequation avec les besoins d’une population jeune, enthousiaste et ouverte aux vents du monde. Il n’existe pas une force au sein de la classe dirigeante qui les pousserait a accepter que d’autres entites, d’autres groupes viennent competir sur leur terrain de predilection et reussir, a part egale, en usant des memes ressources publiques a leur disposition, auxquelles ils sont si attachees, après avoir goute aux delices du pouvoir, qu’ils accumulent aveuglement avec cupidite et ne depensent que sur des futilites.

A moins d'une contigence, bien venue a son heure, ou d'un tournant critique de l'histoire pour forcer aux changements sociaux et aux reformes politiques tant souhaites et qui entraineraient forcement l’instauration d'institutions politiques plus inclusives attelees a des institutions economiques de meme nature, dans un etat de droit, ou tous les citoyens, quelque soit leur statut ou coloration politique seront egaux devant la loi.

MATERIEL MEDICAL POUR LA COMMUNE DE PIKINE EST D'UNE VALEUR DE 50MILLION

Posted by PIKINITE on May 11, 2017 at 10:30 PM Comments comments (0)

ISSAKHA DIOP LE MAIRE DE L'ÉMERGENCE A ENCORE FRAPPÉ FORT.UNE PREMIÈRE À PIKINE-EST UNE AMBULANCE,UNE ÉCHOGRAPHIE,UN ÉLECTRO-CARDIOGRAMME ET DU MATÉRIEL MÉDICAL D'UNE VALEUR DE 50 MILLIONS POUR LES POPULATIONS.

THANK YOU A MR LE MAIRE ISSAKHA DIOP PIKINE EST .

PIKINE EMERGENT VISION .

THANK YOU A GORGUI SY DIENG

Posted by PIKINITE on May 11, 2017 at 10:25 PM Comments comments (0)

Don d'équipement médical au centre CISCOM de Yeumbeul au cœur de la banlieu il est composé de materiels d'hospitalisation, de laboratoire, d'appareil dentaire, d'échographie, des lits et chaises roulantes ce mercredi après-midi

UN ACTE A FELICITER : LES DONS DE GORGUI DIENG

Posted by PIKINITE on May 11, 2017 at 10:05 PM Comments comments (0)

Breaking news :

 

21 personnes atteintes d'insuffisance rénale était prises en compte par semaine. Grâce à Gorgui Sy DIENG et son don de 7 machines d'hémodialyse, 140 personnes pourront-être prises en charge par semaine !

 

C'est ça le patriotisme !

 

Un acte à féliciter, à copier et à coller �� !

 

L'émergence d'un pays ne dépend pas du gouvernement mais du peuple et le peuple c'est nous !

#respect

la declaration de docteur alboury ndiaye : Les pikinois veulent me voir diriger la Mairie de Pikine pour redresser notre ville

Posted by PIKINITE on April 16, 2017 at 11:30 AM Comments comments (0)

Mon premier combat politique c'est de battre en 2019 M. Abdoulaye THIMBO, oncle du Président Macky SALL et Maire de la Ville de Pikine.

Les pikinois veulent me voir diriger la Mairie de Pikine pour redresser notre ville. Avec la GRÂCE de DIEU je répondrai présent.

Pikine manque de tout :

- espaces verts

- aires de jeu

- centres commerciaux

- infrastructures de santé

- voiries

- sécurité

- emploi des jeunes

- éducation à la santé

- assainissement

Et la liste est longue.

LE NOUVEL AEROPORT BLAISE DIAGNE : Il a fallu 10 ans pour le construire et il a cot 575 millions de dollars.

Posted by PIKINITE on March 28, 2017 at 5:10 PM Comments comments (0)

Avec ses 45km2, l'aéroport Blaise Diagne, le nouvel aéroport de Dakar est cinq fois plus grand que l'aéroport actuel, Léopold Sedar Senghor.

Il a fallu 10 ans pour le construire et il a coûté 575 millions de dollars.

Son inauguration aura lieu dans les prochains mois et il pourra accueillir 10 millions de voyageurs par an.

Démolition et construction

Mais la construction ne s'est pas faite sans casse

demolitions

Les bulldozers ont démoli un village pour construire l'aéroport.

La plupart des habitants ont reçu des compensations mais certains sont mécontents.

Le nouvel aéroport est situé entre la capitale et l'une des principales zones touristiques, à 50 km de la capitale.

L'espoir néanmoins est que cet aéroport participera à la croissance économique. 

source BBC AFRIQUE .

-Les engagements du Candidat Macky Sall : by jupiter lo pikine first

Posted by PIKINITE on March 28, 2017 at 3:50 PM Comments comments (0)


 

Jupiter LO .

Mes chers compatriotes dans notre #Instant_Léral 8, nous allons aborder les dérives de nos candidats aux élections présidentielles en se basant sur l’actuel Président. Le but est tout simplement de vous sensibiliser sur l’attitude du candidat, mais surtout d’attirer votre attention pour que tout candidat qui prochainement prendra des engagements soit contraint à les respecter, au cas contraire ce sera un éternel syndrome qui risque de nous hanter.

-Les engagements du Candidat Macky Sall :

S’il est indéniable que la richesse la moins exploitée en Afrique, c’est sa composition démographique, composée essentiellement de jeunes, au Sénégal il n’en demeure pas autrement avec une moyenne d’âge de 22,4 ans et la moitié de la population n’a que 18,7 ans. Malheureusement, il n’y a jamais eu de politique sérieuse d’emploi des jeunes. Le candidat Macky avait su convaincre une jeunesse, frappée par un chômage massif, des opportunités d’autant plus insuffisantes que le système de formation est inadéquat, en prenant ces engagements :

« Le droit à l’emploi des jeunes, voilà vers quoi doivent tendre nos efforts. Nous devons aider notre jeunesse à réussir, d’abord pour elle-même afin de vivre et s’épanouir, ensuite pour ses parents qui ne « réussissent qu’à travers elle », enfin pour le Sénégal et l’Afrique car elle est notre atout le plus précieux pour ce 21ème siècle » Macky Sall.

1. Création de 500.000 emplois sur 7 ans

Le coût global de ces mesures clés sera à partir de 2014 de 120 milliards de FCFA par an.

Gouvernance exemplaire et « rassemblée »

2. Une “réduction du train de vie de l’Etat (120 milliards)“ était annoncée pour financer des “Mesures clés“, “je n’ai besoin que de 25 ministres pour développer le Sénégal“, je vous laisse faire le constat.

“Nous nous engageons à rassembler des femmes et des hommes de conviction et de talents dans un gouvernement resserré,…., en réduisant le train de vie de l’Etat...“ Macky Sall

3. “Une jeunesse reconsidérée et responsabilisée“, quasiment aucune institution majeure (AN, CESE, HCCT…) n’est dirigée par des jeunes, combien de députés ont moins de 40 ans ?

4. “Une Réforme des contenus des programmes scolaires et universitaires ainsi que la professionnalisation des parcours scolaires à partir du collège“. Je vous laisse apprécier

5. La “Construction d’une arène nationale de lutte et de complexes modernes omnisports dans chaque région“, jusqu’à ce jour il n’y a que celle de la honte qui est en phase de construction (500 emplois promis, actuellement il en existe moins de 150, dont la majorité est en grève pour les conditions de traites infligées par les chinois).

6. “Désengorgement de l’Université de Dakar en créant de nouvelles universités dans la banlieue“, ça aussi je vous laisse apprécier avec notre université de lutte.

La liste peut être longue sur les promesses non tenues vis-à-vis des jeunes “oisifs errants“ on pouvait même en citer celle faite aux filles de Ouakam, mais comme nous n’allons pas très bien, on va essayer de se faire soigner.

 

“Les coûts de santé prohibitifs pour une population pauvre et sans protection sociale plongent les familles condamnées à renoncer aux soins dans des situations de détresse et de souffrance innommables. Pourtant, la santé est la mère des richesses. Assurer les bases du développement c’est donc en premier lieu agir sur les principaux leviers de la politique de santé pour renforcer la prévention, améliorer l’accès aux soins, aux médicaments et le suivi sanitaire, augmenter l’offre de soin sur l’ensemble du territoire“ extrait de Yonu Yokutté.

Il faut oser avouer que notre système sanitaire est plus malade que ses patients, un mécanisme infesté de grèves, d’absence de médicaments de base, de radiothérapies, de suffisamment d’experts dans ce domaine, de plateaux dignes de ce nom dans le monde rural, CMU (charrue avant les bœufs, on continue toujours de payer dans les structures).

 

7. Un “Suivi systématique gratuit des femmes durant toute leur grossesse et prise en charge d’un forfait obstétrical pendant toute la grossesse y compris un certain nombre d’échographies obligatoires et planification familiale“, éhème fourasse dandi…

Pour ne pas attraper une maladie en listant les maux de notre système de santé, je vais tenter de faire une petite piqure de rappel des autres engagements électoraux :

8. “Programme d’Insertion et de prise en charge des Handicapés dans le Système Educatif et dans le monde du travail, en particulier dans l’administration“.

9. “Mise en place d’un système de péréquation afin de régulariser et surtout de plafonner les prix du riz, du sucre, de l’huile et du carburant“.

10. “Réhabilitation du chemin de fer KAYES – TAMBA – DAKAR“

11. “Libéralisation totale du secteur de la production pour fournir au minimum 200 MW supplémentaires en « Mix énergétique » (solaire, charbon, thermique, photovoltaïque, biomasse, hydraulique, géothermie) tous les 3 ans en public et privé Interconnexion au réseau électrique nord-africain et ouest africain pour bénéficier des possibles excédents de production du Maroc et d’Europe“, une avancée est notée dans ce sens même s’il n’y a jamais eu de libéralisation.

12. “Construction et équipement de 10 nouveaux hôpitaux de niveau régional et d’au moins d’un centre de santé équipé dans chaque commune ou communauté rurale“

11. “30.000 projets seront concernés chaque année notamment l’artisanat, l’agriculture et le tourisme“.

12. “Promotion d’une présence capitalistique minimale (25%) de privés nationaux dans les secteurs clé de l’économie nationale notamment les grandes industries minières, les cimenteries, les BTP…“, qui peut me dire dans quelle entreprise nous détenons un capital minimal de 25%, le bradage continue.

 

« La démocratie, d’après l’idée que je m’en fais, devrait assurer au plus faible les mêmes opportunités qu’au plus fort » Gandhi

13. “Elle exige notamment la liberté des individus, la règle de la majorité, la séparation des pouvoirs – législatif, exécutif et judiciaire – l’indépendance de la Justice et surtout le respect de la Constitution. Autant de principes qui ne sont jamais des acquis définitifs mais plutôt des quêtes collectives permanentes que chaque acte participe à renforcer. En somme il faut veiller à ce que l’Etat de droit soit respecté.“ extrait de Yonu yokutté.

14. “Réforme du Conseil constitutionnel (passage de 5 à 7 membres dont 3 seront nommés par le Président de la République parmi lesquels le Président du Conseil, 1 par la majorité parlementaire, 1 par l’opposition parlementaire et 2 par le Conseil Supérieur de la Magistrature) “ éhème fourasse sur la nomination.

15. “Réalisation d’un audit des comptes et des politiques publiques suivi d’un débat public parlementaire sur les recommandations“. Oups Assemblée qualifiée comme la plus caduque de l’histoire du Sénégal.

16. “Réduction du train de vie de la Présidence de la République sous contrôle de la Cour des comptes et du Parlement“, en 2013, il était de 43 milliards, en 2014 c’est passé à 61 milliards, et maintenant à 81 milliards à ce rythme en 2019 il dépassera le record avec plus de 100 milliards.

17. “Suppression du cumul des mandats (entre toute fonction exécutive et toute fonction élective) “, la majorité des ministres sont des maires, des maires PCA ou PCS, ……

18. “Déclaration du patrimoine des membres du gouvernement, des directeurs généraux des entreprises et des établissements et entreprises publics et rationalisation des salaires des dirigeants publics“, qui sont les membres du gouvernement à avoir déclaré leur patrimoine ?

18. Justice indépendante et moderne :

Mis sous tutelle du pouvoir exécutif, instrumentalisé par ce dernier et insuffisamment doté en ressources humaines et matérielles, le pouvoir judiciaire n’est pas toujours en mesure d’assurer pleinement ses missions dans l’impartialité et l’indépendance. Je vous laisse mettre un contenu dans cette rubrique (affaire pétrotim, CREI, Karim Wade, Khalifa Sall et Cie…)

19. “Création du Haut Conseil pour la Promotion de la Démocratie et des Droits Humains (HCPDDH) qui disposera des prérogatives de la CENA, du Conseil National de Régulation de l’Audiovisuel et du Médiateur qui, par conséquent, seront supprimés“. Je vous laisse apprécier.

20. “Candidature conjointe avec l’un des pays frères suivants – Mauritanie, Gambie ou Guinée-Bissau pour l'organisation de la CAN de football. “, aucun jalon allant dans ce sens.

 

Chers compatriotes, chers jeunes, l’idée de cette contribution n’est pas de décriée la personne de Macky Sall “Da niuy niane gaal gui mouthie ndakh sou mouthié niu mouthie“, mais d’attirer votre attention sur les échéances futures, de nos relations avec les potentiels candidats pour que tout engagement pris à l’avenir soit respecté. Mettons les clivages politiques de coté et soyons tous animés par un sentiment de patriotisme pour un Sénégal émergent. Les nations qui étaient avec nous dans le même wagon vers les années 60 nous octroient aujourd’hui l’aide au développement, celles qui étaient dans les classes inférieures sont entrain de nous surclasser, qu’allons nous léguer à nos descendants ?

CINQ ANS après….

Jupiter LO

Mouvement Banlieue Futur


Rss_feed